Chemin privé !
Sainte Baume
La grotte de Sainte Marie Madeleine
" Sainte Baume ! Chantons haut les coeurs ! Voici le royaume du parfait bonheur ! "
" Partout où une tradition constante environne un lieu d'hommages, partout où la foi des générations qui s'en vont recommande cette dévotion aux générations qui viennent, partout où la piété des familles souveraines se joint à la piété populaire dans une même vénération, quelque obscure que soit l'origine de ces dévotions, quelque facile que soit la contradiction, on peut en être sûr : quelque chose de grand a passé par là ! " (La Sainte Baume - Joseph d'Ortigue - éd 1834).
Pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18
- 19 - 20 -
Google
Recherche WWW  Recherche sur RANDOJP
sainte baume
Le "Paradis" au "Royaume du parfait bonheur" : le massif de la Sainte Baume n'usurpe pas ses qualificatifs. Son nom rappelle d'abord qu'il abrite une grotte d'exception ("Baume" en Provençal), refuge de la pécheresse repentie Marie Madeleine. Il a également la particularité de posséder deux sommets d'une même altitude, 1148 m au Joug de l'Aigle et au Signal des Béguines. C'est aussi un peu plus de 13 km de crêtes et 35 Km² qui font le bonheur des randonneurs ; un versant sud baigné de soleil et une falaise au nord, berceau d'une forêt relique unique en Provence. Mais ne vous y trompez pas, la visite à la grotte est d'abord un lieu de recueillement où silence et tenue s'imposent.
sainte baume grotte marie madeleine
Direction la sainte grotte ... Sainte Marie-Madeleine est cette femme dont l'Evangile nous dit qu'elle fut une " pécheresse dans la ville ", de qui le Christ chassa sept démons, qui devint alors son disciple, qui l'honora trois années durant par sa fidélité aimante, qui fut une des rares parmi les disciples à être présente au pied de la croix, et à qui le Christ apparut au matin de Pâques. Selon la tradition de Provence, elle vécut les trente (...33) dernières années de sa vie dans la grotte de la Sainte Baume. La renommée de cette dernière va s'étendre progressivement pour aboutir aux visites des plus grands monarques et dirigeants. Princes, papes et rois vont alors se succéder : le pape Étienne VI dès 816 ou encore Saint Louis à son retour de Croisade le 22 juillet 1254.
Enfin, rappelez vous bien de cette image, nous en reparlerons ...

Les sept oratoires historiques qui aujourd'hui sont six.
____________

" ... on rencontre encore en divers endroits de la forêt, sept oratoires dont les uns subsistent à demi ; d'autres horriblement dégradés ne représentent que quelques pierres à leur base ... Ces beaux monuments auraient bien traversé les siècles si la malice des hommes n'eût pas profané les images et dispersé les pierres." Cette triste description de l'abbé Maille, ancien curé de Saint Zacharie, date de 1865, elle laisse comprendre que les oratoires que nous découvrirons sont des restaurations.

A droite l'oratoire au croisement de la chapelle des Parisiens et de la grotte, la photo est extraite d'une carte posale ancienne, très vraisemblablement début ou milieu du XXs. 

oratoire sainte baume grotte marie madeleine
oratoires sainte baume grotte marie madeleine
" ... le roi et la reine montèrent en carrosse pour se rendre à la Sainte Baume. Le roi monta à cheval et fut droit au Saint -Pilon, d'où il descendit à pied jusqu'au premier oratoire qu'on rencontre et de là jusqu'à la Sainte Baume ..." (Pèlerinage de la Sainte Baume en Provence, J-D Gavoty, éd. 1825).
Comme Louis XIV, départ du pilier du premier oratoire situé sur la commune de Nans les Pins. Vous l'avez compris, nous rejoignons la grotte par le prestigieux " chemin de Roys ", et pour retrouver  l'image de ce premier oratoire je redonne le clavier à l'abbé Maille " ... comme il sent son coeur si touché, à la vue du premier oratoire, qu'il se prosterne, verse des larmes et prie pendant une heure ".
Cet oratoire représentait "la délivrance de Marie Magdeleine possédée des sept démons, était placée au pied de la montagne du côté de Nans. Au dessus de la niche apparaissaît en sculpture le nom de Jean Ferrier et ses armoiries" (abbé Maille).
Remarquez par ailleurs les gravures de fers à cheval, témoignages des nombreux passages des Compagnons du Devoir.
Vous ne verrez pas le deuxième oratoire dont il ne subsistait que le pilier jusqu'en 2015, j'ai loupé la photo ! Je devrais bientôt retourner à la Sainte-Baume ...
oratoire de miette sainte baume grotte marie madeleine
L'oratoire de Miette est le troisième d'une série de sept construits sur décision de Monseigneur Ferrier, archevêque d'Arles, en commémoration du premier pèlerinage de François 1er à la Sainte Baume en 1516. Les armoiries de l'archevêque sont gravées sur l'oratoire inscrit aux monuments historiques depuis le 03 juin 1938. Alors que la dernière préservation datait de 1964, Manuel Paoli, compagnon du Devoir, a restauré les oratoires en 2009 (pour la célébration des 150 ans du rétablissement de l'ordre des Dominicains à la Sainte Baume). Le bas-relief intérieur date de 1978, il représente Marie-Madeleine et sa soeur Marthe assises écoutant Jésus à Béthanie ; oeuvre d'Olivier Pettit (1918 - 1979), sculpteur et céramiste, installé à Flayosc à partir de 1968.

Le sculpteur signe deux autres bas-reliefs :
- Marie Madeleine délivrée des sept démons, sujet du bas-relief historique qui ornait le 1er oratoire ;
- Marie Madeleine aux pieds du Seigneur ches Simon le pharisien, sujet du bas-relief qui ornait le 2ème oratoire.
Si quelqu'un sait où sont exposées ces oeuvres ? Peut-être sont elles préservées en vue d'une éventuelle restauration ? Merci de m'écrire grâce au formulaire en bas de page.

Enfin, " Miette " est une survivance d'une histoire criminelle datant de 1851, l'oratoire ayant protégé Mireille (Miette en Provençal) qui fuyait l'assassin de sa mère et de son oncle, gardien de la grotte.
oratoires sainte baume grotte marie madeleine
Je lis partout "sept oratoires" mais internet, brochures et cartes en positionnent six sans s'interroger sur le manquant ? C'est encore l'abbé Maille qui nous donne la réponse dans son ouvrage " La Sainte Baume en Provence, histoire de Sainte Marie Magdeleine " (éd 1865) :
  • le 1er dont il ne subsistait que le pilier jusqu'en 2015, Marie Madeleine délivrée des sept démons ;
  • le 2ème " était au milieu de la montagne ; on y voyait Madeleine aux pieds du Sauveur, dans la maison du Pharisien ". Malheureusement j'ai loupé la photo, mais comme le premier, il ne subsistait que le pilier, toujours jusqu'en 2015 ;
  • le 3ème, Marie Madeleine et sa soeur écoutant Jésus à Béthanie, est celui de Miette ;
  • le 4ème, le calvaire de Marie Madeleine au pied de la Croix, un peu après le croisement des "Trois Chênes" ;
  • le 5ème, deux anges apparaissant à Marie Madeleine qui est au sépulcre du Sauveur, est au croisement du chemin du Saint Pilon et de la grotte ;
  • le 6ème, Marie Madeleine auprès de Jésus ressuscité ;
  • ... et "le septième et dernier, était au sommet de la montagne, tout près du Saint Pilon ; son bas-relief représentait l'arrivée de Sainte Madeleine en Provence". Il est malheureusement manquant !
En résumé, sept oratoires historiques ; aujourd'hui : un manquant, deux piliers jusqu'en 2015 et quatre oratoires restaurés. La photo présente les oratoires dans l'ordre, je laisse de la place pour le deuxième, et j'ai remplacé le septième par une illustration du livre "Visite à la Sainte Baume", livre du comte Gustave d'Audiffret.

Les six bas-reliefs.
sainte baume grotte marie madeleine
Six oratoires donc six bas relief. Toujours dans l'ordre :


1) Marie Madeleine délivrée des sept démons, la photo est illustrée par un détail du reliquaire conservé à la Sainte Baume (même s'il s'agit sûrement de l'archange terrassant la Tarasque de la Sainte Baume) ;

2) Madeleine aux pieds du Sauveur, dans la maison du Pharisien (illustration), oeuvre d'Olivier Pettit ;

3) Marie Madeleine et sa soeur écoutant Jésus à Béthanie ;

4) Marie Madeleine au pied de la Croix ;

5) deux anges apparaissant à Marie Madeleine au sépulcre du Sauveur ;

6) Marie Madeleine auprès de Jésus ressuscité ;

7) l'arrivée de Sainte Marie Madeleine en Provence, également illustrée par un détail du reliquaire de la Sainte Baume.


Le frère dominicain Thomas Michelet, ancien gardien de la grotte, m'a apporté un éclairage particulièrement intéressant : "Dans un ouvrage d'Antoine Fournier OP, Marie Madeleine et la Sainte Baume, 1982, imprimé à Montpellier, p. 45, le sujet du deuxième bas-relief était "Marie Madeleine lavant les pieds de Jésus chez Marthe". La description n'est pas très précise : "puis lavant les pieds de Jésus chez Marthe". Il n'y a pas de scène de lavement des pieds chez Marthe, ce sont deux scènes différentes (Luc7 et Luc10), il manque une virgule. Concernant le septième bas-relief, Antoine Fournier signale "Saint Paul abordant la Provence". C'est tout de même étonnant ! Comme si l'auteur n'avait jamais entendu parler de la tradition de la barque avec les saints de Provence ! Alors qu'il n'y a aucune tradition pour Saint Paul …
La description semble plus fiable chez le Chanoine Bouisson, même si elle est en 2 parties et dans l'ordre inverse (La Ste-Baume et Sainte Marie Madeleine, Imprimerie A. Éblé & cie, 10, rue des Villas, Besançon, sans date (préface de 1955), 70 pages :
- p. 34 : … on passe devant le 6e oratoire en ruine, où était représenté autrefois la scène de Magdeleine devant Jésus ressuscité, puis à l'échancrure du sommet, où se trouvait le 7e Oratoire disparu : avec bas-relief de l'arrivée en Provence de Sainte-Marie Magdeleine et de ses compagnons ;
- p. 37 (…) dans l'ordre de descente :
- le 5e, au carrefour : Marie Magdeleine au Saint-Sépulcre ;
- le 4e, Marie Madgdeleine au pied de la Croix. Dans un angle, agenouillé, l'archevêque, et au-dessous, cette inscription, en traduction : Jean Ferrier, archevêque d'Arles, fit ériger ce monument (1516) ;
- le 3e, plus bas dans le bois : Marie Magdeleine au pied de Jésus dans la maison de Béthanie ;
- le 2e, sur le sommet de la côte montant de Nans à l'Est de le route nouvelle représentait la pécheresse chez Simon - le pharisien ;
- le 1er est au départ de Nans, au bas de la côte, et montrait Marie Magdeleine délivrée des 7 démons.

Ce qui fait dans l'ordre :
  • au départ de Nans, au bas de la côte, : Marie Madeleine délivrée des 7 démons ;
  • sur le sommet de la côte montant de Nans : la pécheresse chez Simon le pharisien lavant les pieds de Jésus ;
  • Puis Marie Madeleine au pied de Jésus dans la maison de Béthanie avec Marthe (= oratoire de Miette) ;
  • Un peu après les 3 chênes : Marie Madeleine au pied de la Croix ;
  • Au carrefour avec le chemin du canapé : Au tombeau vide
  • Après la chapelle des parisiens : Rencontre de Jésus ressuscité au matin de Pâques (Noli me tangere) ;
  • Au col : arrivée en Provence de Ste Marie Madeleine et ses compagnons.
Il reste une incertitude : Bouisson place l'onction de la pécherese au sommet de la côte montant de Nans, alors que votre Abbé Maille le place au milieu de la montagne. Est-ce qu'on ne confond pas avec celui de Miette ?
Fr. Thomas Michelet, Dominicains de la Sainte-Baume. "


Un très grand merci encore au frère Thomas Michelet.
Voilà pour les oratoires historiques, mais en cherchant un peu vous pouvez en découvrir neuf, voire onze, aux abords immédiats du sanctuaire.

Une particularité : l'oratoire Saint Dominique. Il ne s'agit pas d'un oratoire au sens le plus connu en Provence, c'est à dire un "petit monument voué au culte d'un saint ou d'une sainte représenté par une statuette" généralement située dans une niche. L'oratoire Saint Dominique recouvre une autre définition du mot : " chapelle publique élevée sur le bord d’une route pour conserver un souvenir religieux ou prier ses morts qu’on enterrait alors souvent au voisinage des carrefours " (Wikipédia) ou "chapelle de dimensions restreintes, généralement située dans une maison particulière" (Larousse). C'est bien cette définition qui qualifie cet oratoire intégré à l'hôtellerie et construit en 1970 par Thomas Glebe,

peintre et un sculpteur français d'origine polonaise (1912-1991). J'ai eu l'occasion de m'y rendre sans souhaiter prendre de photo.
sainte baume grotte marie madeleine
Lors des premières persécutions contre les Chrétiens, Marie Madeleine et plusieurs autres disciples furent expulsés de Terre Sainte. Confiés à un frêle esquif sans voile ni gouvernail, ils traversent miraculeusement la Méditerranée et accostèrent au lieu désormais appelé les "Saintes Marie de la Mer". Ces exilés, dont son frère Lazare, sa sœur Marthe, Marie-Jacobé, Salomé, Sidoine et Maximin ... devinrent les premiers évangélisateurs de la Provence.
sainte baume grotte marie madeleine
En 1279, Charles II d'Anjou, roi de Sicile et comte de Provence, réalise les fouilles qui aboutissent à la découverte à Saint-Maximin des reliques de Marie-Madeleine. Après six ans de détention à Barcelone, Charles II met en œuvre en 1288 son projet de construire une basilique pour abriter les reliques de la Sainte. (Source WIKIPEDIA).
oratoire sainte baume grotte marie madeleine
Le quatrième oratoire au lieu-dit "Les Trois Chênes" : le calvaire de Marie Madeleine au pied de la Croix. " Dieu est Amour , quiconque aime est né de Dieu ".
source de nans sainte baume grotte marie madeleine sainte baume grotte marie madeleine
La source de Nans, millénaire et sûrement miraculeuse. Sainte Baume ! Chantons haut les coeurs ! Voici le royaume du parfait bonheur ! Les curieux auront noté cet axiome compagnonnique gravé sur la plaque recouvrant la fontaine mais malheureusement aujourd'hui en partie effacé.
source de nans sainte baume grotte marie madeleine
Il convient également de s'attarder sur la pierre sculptée "La source de Nans" dont la facture doit vous rappeler l'inscription "Grotte" aperçue plus haut. Toutes deux sont l'œuvre de Rodolphe Giuglardo qui habita un temps au pied de la Sainte Baume, meilleur ouvrier de France en création de caractères typographiques en 1997 (on comprend pourquoi !). Comme plus haut, gardons en mémoire ce nom, tout comme l'axiome, nous en reparlerons ...
oratoire sainte baume grotte marie madeleine
Le cinquième oratoire au croisement du chemin de la chapelle des Parisiens et de la grotte, deux anges apparaissant à Marie Madeleine qui est au sépulcre du Sauveur.
oratoire sainte baume grotte marie madeleine
" Lorsque le sabbat fut passé,
Marie-Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé
achetèrent des aromates, pour venir embaumer (Jésus).
Le premier jour de la semaine,
elles viennent au tombeau de bon matin, au lever du soleil.
Elles disaient entre elles : Qui roulera pour nous la pierre de l'entrée du tombeau ?
Levant les yeux, elles voient que la pierre, qui était très grande, a été roulée.
En entrant dans le tombeau,
elles virent un jeune homme assis à droite, vêtu d'une robe blanche ;
elles furent effrayées.
Il leur dit : Ne vous effrayez pas, "Vous cherchez Jésus le Nazaréen, le crucifié est ressuscité ". (Marc 16).
freres dominicains sainte baume grotte marie madeleine
En 1295, Charles II d'Anjou, neveu de Saint Louis, confie la garde de la basilique royale de Saint Maximin aux frères Dominicains qui prennent alors le relais d'une longue lignée de moines établis en ces lieux depuis l'Antiquité. Seule la Révolution interrompra leur mission entre 1793 et 1840 (abolition des ordres monastiques sous le régime révolutionnaire) ; ils sont encore aujourd'hui les gardiens du site et occupe la bâtisse ci-dessus.
sainte baume grotte marie madeleine
Le père Vayssière assure remarquablement la préservation du site entre 1900 et 1932. En 1914, il restaure les escaliers menant à la grotte, 150 marches rappelant les 150 Ave du Rosaire (cf également les 150 psaumes du roi David). L'inauguration et les bénédictions seront associées aux célébrations du centenaire de la réouverture du culte à la Sainte-Baume.
sainte baume grotte marie madeleine
N'hésitez surtout pas à découvrir - redécouvrir - la Sainte Baume en hiver.
sainte baume grotte marie madeleine
Un chemin de croix soulage l'effort des pèlerins qui montent à la grotte. Au XIXème siècle, il comptait trente-trois stations et se terminait au Saint-Pilon.
sainte baume grotte marie madeleine
Les douze croix sont en chêne, aujourd'hui vertes elles étaient acajou au XIX s.
chemin de croix sainte baume grotte marie madeleine
" Ici, tout est plein des genoux qui ployèrent sur les dalles, tout respire l'antiquité d'une vénération qui ne s'est jamais interrompue ..." H. D. Lacordaire, Sante Marie Madeleine.
sainte baume grotte marie madeleine
" Que tableau plus touchant, mon cher ami, qu'un pélerinage à la Sainte-Baume, quand on y va avec un cœur disposé à se laisser émouvoir par les grands effets de la Religion et de la nature réunis ensemble ... " (Notice sur la Chapelle royale de la Sainte-Baume - Mgr François-Joseph de Villeneuve, 1823).
sainte baume grotte marie madeleine
Pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 -

Haut de la page

Un renseignement, un commentaire ...
Saisir un prénom ou un pseudo :
Votre Email (facultatif) :

Commentaires :


Retour page d'accueil