Accueil
Chemin privé !
Les calanques de Cassis

" On n'a pas de peine à admettre que la mer ait pu creuser des calanques par élargissement de diaclases ou par la lente usure de couches plus tendres, quand on voit avec quelle activité elle travaille encore aujourd'hui. C'est elle qui conserve aux calanques leurs versants abrupts, tandis que les vallées qui les continuent sont encombrées par les éboulis. De Marseille au cap Croisette, le sapement des bancs plus tendres entre les bancs plus résistants apparait dans le contour d'un grand nombre de rochers (Malmousque, batterie d'Endoume, côte entre la Madrague et l'Escalette). Quand les couches très résistantes d'Urgonien plongent dans une direction presque verticale, l'action de la mer se traduit par l'usure du rocher sur une bande très étroite et la formation d'une corniche de sapement c'est le cas pour les nombreuses indentations entre l'Escalette et la calanque des Goudes. Cette érosion marine peut produire des effets considérables. " (Annales de Géographie - La morphologie cotière des calanques de Marseille à Toulon et l'origine des calanques - L. Gallois, Emm. de Margerle, Emm. de Martonne, A. Demangeon - 1927).

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 -



" De Marseille à Cassis, les caractères sont bien ceux d'une côte jeune abondance des indentations bordant le rivage et prouvant l'absence de plate-forme littorale, hautes falaises enfin, tombant en abrupt sur la mer. C'est évidemment aussi une côte de submersion le contour littoral parait bien calqué sur le relief continental on ne voit nulle part de terrasses littorales ni de plages soulevées comme dans l'Esterel on constate au contraire la présence de vallées noyées, calanques de Port-Miou et de Port-Pin, par exemple. "

La Grande Candelle. " Il parait nécessaire de distinguer plusieurs espèces de calanques. Les unes sont nettement des vallées submergées Port-Miou, Port-Pin, En Vau, Prodastat, Callelongue. On les reconnaît à leur longueur, à leurs méandres (Port-Miou. Callelongue), aux longues vallées qui y aboutissent (Port-Miou, 3,4 km. Port-Pin, 2 km. En Vau, 2,5 km.) et au travail de régularisation que l'onobserve à leur extrémité (cordon littoral de Port-Miou). "

En haut des Escaliers. " Plusieurs enfoncements, auxquels on donne le nom de calanques ou caranques, forment autant de rades ou de ports qu'il importe de connaître pour bien comprendre ce que nous aurons à dire sur les évènements qui s'y sont passés jusqu'à ce jour. Le premier enfoncement que l'on rencontre en suivant les bords escarpés de Canaille, à partir du cap Soubeiran et dans la direction de la ville, se nomme l'Arène. " (Statistiques de la commune de Cassis - Alfred saurel, Vérificateur des Douanes - 1857).

L'aiguille de l'Eissadon. " Arrêtée des deux côtés par la roche, la mer vient battre le sol qui lui fait face. Rongeant lentement dans les jours calmes, elle creuse largement lorsqu'elle est grossie par les vents du Sud et de l'Ouest et avance ainsi de jour en jour. C'est là qu'étaient autrefois, s'il faut en croire deux ou trois auteurs et quelques personnes du pays qui appellent tradition leur propre conviction, une ville et un port romains, en un mot le Carsicis porlus de l'itinéraire d'ANTONIN. "
Sphynx calanques cassis
Saluez le Sphinx des Calanques, gardien des lieux ! " Cassis commençait alors à être quelque chose, et servait de refuge à un grand nombre de bâtiments, soit qu'ils y vinssent directement pour trafiquer, soit qu'ils fussent obligés de fuir la poursuite des pirates et des infidèles, ainsi que le prouve le procès-verbal d'enquête du 16 décembre 1624 , dressé par Mathieu Lieutaud , trésorier général de France. "
Calanques de Cassis  Calanques de Cassis
" Du 16 décembre 1624, Joseph Sicolle, commis au port de Cassis par le fermier général des gabelles à sel, âgé de 70 ans, témoin produit de la part des Consuls et communauté du dit Cassis dit : « Qu'en l'année 1581, que la contagion était à la ville de Marseille, il se réfugia audit lieu de Cassis , auquel temps le vieux village de Cassis, qui est sur la montagne, était habité et n'y avait environ que 60 maisons, lequel lieu est, à présent, ruiné et déshabité, ayant depuis, les habitants, fait bâtir le nouveau Cassis, qui était lors commencé de quelques maisons, étant à présent du nombre d'environ 250, au bord de la mer, et audit temps n'y avait alors que plage, y ayant à présent commencement de port, ne sachant depuis quel temps a été commencé. "

Saute collines


Au pied des falaises de Devenson.

Ilot du torpilleur calanques
L'îlot du torpilleur

calanques cassis

sous marin ilot
Après le tropilleur, l'îlot du sous-marin (entre Bandol et St Cyr).

calanques cassis  calanques cassis
calanques

En équilibre dans le massif de Marseilleveyre ...


 ... et au-dessus de Bagnols-en-Forêt.


" La pierre criblée " du cap Bénat


Pages  :
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 -

Retour haut de page

Un renseignement, un commentaire ...
Saisir un prénom ou un pseudo :
Votre Email (facultatif) :

Commentaires :


                  
Retour page d'accueil