Chemin privé !
2 - Stèles, monuments, Résistance dans le Var

" Ici Londres, veuillez tout d'abord écouter

quelques messages personnels ... "

(INA)






Après plusieurs jours de préparation sur les côtes italiennes l'opération Anvil-Dragoon est ordonnée le 09 août 1944, le jour J du débarquement en Provence est alors fixé au 15 août 1944.

Dans la nuit du 14 au 15 août 1944, le navire-transporteur "Prince Albert" parti de Corse se dirige discrètement vers le Rayol. Il transporte les Commandos d'Afrique du lieutenant-colonel Bouvet qui vont avoir l'honneur d'être les premiers à débarquer en Provence. A 22 heures, l'adjudant-chef Texier, le sergent-chef du Belloc et leurs hommes quittent le navire pour ouvrir une première tête de pont sur la plage du Rayol, c'est le débarquement de Provence ...

Nuit du 14 au 15 août 1944, le Rayol - Canadel-sur-Mer,
rayol canadel monument stele debarquement 1944
" C'est à ce point précis désormais historique que la dans la nuit de 14 au 15 août 1944 débarqua la première vague des commandos d'Afrique avant-garde des troupes alliés. "

La nécropole nationale du Rayol - Canadel-sur-Mer.
" Dans cette Nécropole repose les corps des premiers combattants français venus d'Afrique et tombés sur le sol de Provence pour la libération de la France ". " A la mémoire du général Bouvet, chef des Commandos d'Afrique, libération du Rayol-Canadel. "

Le cimetière national du Rayol - Canadel-sur-Mer regroupe les dépouilles des membres du Commando d'Afrique qui ont trouvé la mort aux côtés de leur chef en escaladant les falaises du Cap-Nègre. D'une superficie de 220 m², ce cimetière est le plus petit des cimetières nationaux français. Les sépultures "In memoria" conservent le souvenir des combattants dont les corps ont été restitués aux familles.
necropole nationale rayol canadel debarquement provence juin 1944
Sous couvert de l'obscurité, le commando n°1 du capitaine Ducourneau doit détruire les batteries allemandes situées sur le Cap-Nègre pendant que les autres membres du groupe devront forcer les positions ennemies et s'emparer rapidement de la route côtière. Mais faute d'apercevoir le signal prédisposé sur la plage du Rayol, les hommes de l'adjudant-chef Texier débarquent à deux kilomètres à l'ouest de leur objectif. A 00h30, le groupe Texier est enfin au pied au Cap-Nègre et débute son escalade des pentes du promontoire. Au terme d'une difficile ascension de 60 mètres, l'adjudant-chef est atteint des éclats de grenade ennemie et succombe à ses blessures.

Malgré la perte de leur chef, les hommes continuent leur progression et, aux côtés du commando Ducourneau, engagent le combat ; ils s'emparent de la position et détruisent les canons allemands permettant ainsi le débarquement des 600 hommes du lieutenant-colonel Bouvet sur la plage du Rayol.

15 août 1944, débarquement sur la plage du Dramont.
Un chaland de débarquement et plusieurs plaques commémorent le débarquement de Provence sur la plage du Dramont.
- " Cette stèle a été inaugurée par Monsieur Georges Ginesta, maire de St-Raphaël, vice-président de conseil général, le Conseil municipal et M. John H. Willms, Commander American Legion Riviera Post 5 le 01/10/2000. "
- " A la mémoire de l'amiral Henry Kent HEWITT, commandant le débarquement de Provence le 15 août 1944. A permis à la 7ème Armée américaine et à la première Armée français de faire la jonction avec les forces alliées pour libérer la France. "
- " Colonel R.D Parker. Capitaine de la 36ème DIAT Cie du 2ème bataillon du 141ème Régiment. A débarqué sur la plage d'Agay le 15 août 1944 à 8 heures du matin avec 190 hommes. DCD le 18.04.2002. Souvenir de toute sa famille Parker et Petit. "
- " William E. Ketchens. Canon co 474th INT REGT; 1St Ranger BN - FSSF a débarqué ici le 15/08/1944. Décédé le 25/10/96. Ses cendres ont été dispersées au large du Dramont, suivant ses dernières volonté. Famille Ketchens-Demessine. "
Initialement choisie par les Alliés, les plages du Languedoc seront délaissées an faveur des plages varoises, stratégiquement et géographiquement mieux placées (proches des ports de Toulon et Marseille et la Corse). De plus la profondeur des fonds littoraux permet l'accès aux lourdes embarcations de débarquement et limite le risque de minage.

Le 15 août à l'aube, les troupes alliées se préparent à débarquer entre Cavalaire et Saint-Raphaël, appuyées par l'aviation, les hommes parachutés la veille ainsi que la Résistance.
debarquement provence operation anvil dragoon 15 aout 1944
Le débarquement des Alliés en Provence a mobilisé plus de 500 000 hommes (dont 230 000 soldats français et 15 000 Résistants), la flotte a disposé de 2250 navires, dont plus de 900 bateaux de guerre. Outre les effectifs humains, ont été débarqué 800 chars et blindés, 1161 pièces d'artillerie et plusieurs milliers d'obus. Ces manœuvres ont été appuyées par près de 2000 avions et planeurs. Les pertes humaines de ce débarquement se chiffrent à 30 000 tués, blessés et disparus côté allié et 125 000 côté allemand.
debarquement allie plage dramont provence 1944 15 aout

A 08 heures précise le 15 août, la 36ème Division d'infanterie US (les fameux Rangers), met pied à terre sur la plage du Dramont et débarque la logistique et les blindés qui permettront, après d'intenses combats et avec l'appui du 142ème Régiment US, la libération de Saint-Raphaël le matin du 16 août. Au total, ce sont près de 900 bateaux et 450 000 hommes qui s'apprêtent à mener combat.

stele debarquement plage Dramont 15 aout 1944
" C'est sur cette plage opiniâtrement défendue que le 15 août 1944 débarquent en force les hommes de la 36ème Division d'infanterie américaine c'est d'ici qu'avec leurs alliés français ils commencèrent la poussée qui les mena à travers la France, l'Allemagne et l'Autriche achevant la destruction complète de l'armée allemande et du régime nazi. "

15 août 1944, " Sur cette plage le 15 août 1944, les armées libérèrent La Croix Valmer. "
la croix valmer debarquement 44

16 août 1944, la première Division Française Libre débarquent à Cavalaire, le Mémorial national
de la 1ère Division Française Libre à Hyères les Palmiers.
" Il a été voulu simple, moderne, sans sculpture, sobre, seule la croix de Lorraine de dimensions modestes, les insignes des Unités, Bataillons et Régiments, rappellent notre appartenance à la France Libre " (Guy VADON , ancien de la 1ère DFL, auteur, créateur et maître d'oeuvre du mémorial).
" Première Division Française Libre - Passants Souviens-Toi. Après s'être illustrés dans les campagnes d'Erythrée, du Levant, d'Afrique, à Bir Hakeim et El Alamein, de Tunisie, puis d'Italie, les volontaires de la première Division Française Libre débarquent à Cavalaire le 16 août 1944. Durant la bataille de Provence, avec l'appui des canons des Marines Française et Alliées, la division libère : Hyères, Carqueiranne, La Crau, Le Pradet, La Garde et pénètre jusqu'au centre de Toulon. Elle libère Lyon et Belfort, sauve Strasbourg et termine son épopée dans la plaine du Pô après avoir enlevé la forteresse de l'Authion défendue par les allemands très combatifs. Elle est la seule Division à avoir combattue toute la Guerre de 1940 à 1945. "

memorial 1ere division francaise libre hyeres les palmiers

Le monument a été inauguré par Monsieur Jacques Chirac, Président de la République, le 2 octobre 1999. 500 personnes, 80 drapeaux, des détachements du 54ème Régiment d'artillerie d'Hyères, de la base aéronavale d’Hyères, des Marines américaines et britanniques, des délégations de la Gendarmerie Nationale et Mobile étaient présents pour rendre hommage à la 1ère DFL.

Le projet avait été porté par M. Guy Vadon qui n'avait pas ménagé ses efforts pour concrétiser quatre ans d'efforts, faisant appel " auprès de toutes les personnes, Associations, Conseil Régional, Conseil Général, Mairies, Organismes divers, Fondation Maginot, des Anciens notre Division, de nombreux anonymes qui ont bien voulu nous aider, et tous ceux que je pouvais toucher, et convaincre du bien-fondé de cette entreprise. Les réponses n’ont pas toujours été positives et mêmes certaines sont restées lettre morte. "

memorial 1ere division francaise libre hyeres
Guy Vadon, Chevalier de la Légion d'honneur, titulaire de la médaille militaire, Chevalier de l'ordre national du mérite, Croix de guerre 39-45, Croix du combattant volontaire, Croix du combattant volontaire de la résistance, Croix du combattant, Médaille de la reconnaissance de la nation, Commémorative de la France Libre, Commémorative du CEF en Italie, Médaille d'outremer agrafe Tunisie, etc.... Président départemental du Var des Anciens de la 1ère DFL en janvier 1995.
____________

" 1ère DFL. Iils sont morts pour la France et la libération

du Var entre les 19 et le 28 août 1944 "
_____________

De chaque côté, deux plaques avec les 149 noms des premiers soldats de la DFL "tombés sur le sol de France, entre le Gapeau et le centre de Toulon, distant de 15 km seulement."

memorial 1ere division francaise libre hyeres
memorial 1ere dfl hyeres
" Réalisé à la mémoire des 4000 morts et 12000 blessés (dont 1500 handicapés à vie). Ces hommes qui  ont tout donné sont tombés tout au long de l'épopée glorieuse, longue de 90000kms parcourus par les fores françaises libres et combattantes, du 18 juin 1940 au 08 mai 1945.

Les unités de la division ont reçu 53 citations collectives et la Division elle-même a été citée quatre fois à l'ordre de l'Armée (26 juin 1942  bataille de Bir Hakeim ; 27 janvier 1945 pour l'Italie et les Vosges ; 16 mars 1945, pour ses combats en Alsace ; 7 juillet 1945, pour la campagne de l'Authion). Sur un total de 1038 Compagnons de la Libération promus par le général de Gaulle (dont 238 à titre posthume), 396 ont appartenu à la 1ère DFL (dont 78 à titre posthume).
Insignes memorial 1ere DFL hyeres
Les insignes de toutes les unités et services ayant appartenu à la 1ère DFL pendant les 5 ans de campagne.
memorial dfl hyeres
Sous les insignes, une autre plaque avec les généraux Koenig, Brosset et Garbay qui ont commandé la 1ère DFL avec en dessous une adresse du général de Gaulle aux soldats de la division :

" Ce qu’a su faire pour la France la Première Division Française Libre.
Ce qu’elle a su faire par le cœur, le corps, les armes et ceux qui en étaient.
Ce qu’elle a su faire avec ses chefs Koenig, Brosset, Garbay, ses officiers, ses soldats.
C’est un des plus beaux morceaux de notre grande histoire.
C’est un rocher que les vagues du temps ne peuvent détruire jamais.
C’est pour toujours, un défi lancé à ceux qui doutent de la France . "

16 août 1944, un cimetière provisoire à Draguignan..

The Rhone American Cemetery - la chapelle du mémorial du Rhône et le cimetière américain de Draguignan. Des soldats sont tués dès le 15 août 1944, premier jour du débarquement de Provence. Le lendemain, le 551ème Bataillon d'Infanterie Parachutiste américain entre dans Draguigan ; un cimetière temporaire est établi dans un champ d'oliviers à l'entrée de la capitale dracénoise à l'initiative d'Angelin German, médecin, résistant, et Denis Fontès. Ce bout de terre deviendra le Mémorial du Rhône, cimetière américain.
memorial du rhone cimetiere americain draguignan
Le cimetière officiellement inauguré le 26 juillet 1956 accueille aujourd'hui les dépouilles de 861 soldats américains, dont 62 inconnus, morts durant les combats de le reconquête de la France. Henry J. Toombs et A. F. Brinckerhoff en sont les architectes.
memorial du rhone cimetiere americain draguignan
La chapelle. Les mosaïques ont été réalisées par Austin Purves (1900 - 1977), artiste mosaïste américain. L'autel est en marbre vert d'Aoste (Italie) ; y sont posés : une croix latine, deux chandeliers en laiton poli, un reposoir accueillant le symbole des Tables de la Loi. Les murs sont en pierre Rocheret du Jura.

L'artiste a souhaité souligner la douleur personnelle du deuil (parents enlacés sous un saule pleureur) tout en rappelant l'espoir des générations futures. Sur la droite, la symbolique du roi Saint Louis arrivant à Aigues Mortes et ramenant les reliques qui seront déposées dans la Saint Chapelle à Paris, " Nous serons insurmontables si nous demeurons dans la charité. " Un oiseau posé dans l'arbuste à côté des pierres tombales rappelle la continuité de la vie malgré les tragédies. Sur la gauche de la mosaïque, non visible sur la photo, une prière du cardinal Newman " O Lord support us all the day long until our work is done. Then in the mercy grant us a holy rest and peace at the last. ".

memorial du rhone cimetiere americain draguignan
Great Seal of the united States. " Cette chapelle érigée par les Etats-Unis d'Amérique symbolise le lien qui unit à jamais un peuple reconnaissant a ses héros immortels. "

Les noms des principales unités engagées dans les opérations militaires dans le sud de la France en 1944 et 1945 sont gravés sur les murs de la chapelle. Entre autres, côté US : 7ème Armée, VI Corps 3ème Division Infantery ... Français : Armée B, 1er, 2e Corps d'armée 1ère Division française libre, 2e Division d'infanterie marocaine, 3e Division d'infanterie algérienne, 9e Division d'infanterie coloniale, 1ère division blindée, 1ère Brigade de Spahis, 1er, 2e, 3e Groupements de Tabords marocains, 1er, 2e, 3e Groupements de choc. British Army : 2 independent Parachute Brigade et 202 Group Fighter RAF ; 515 navires et unités américains, 283 navires britanniques, 12 navires français, 7 bâtiments grecs ...

memorial du rhone cimetiere americain draguignan
Les noms de 294 soldats (257 soldats de l'Armée et de l'Air Force, 37 marins) dont les corps ne furent jamais retrouvés sont gravés sur le Mur des Disparus - the Wall of Missing -  de part et d'autre de " l'Ange de la Paix ", dessiné par Edmund Amateis et réalisé par le sculpteur Georges Granger. " Nous qui reposons ici pour que les générations futures puissent vivre en paix. "

Le cimetière de Boulouris : à suivre.

Page 2 - Retour haut de page