Chemin privé !
CHATEAUX ET PLACES FORTES DU VAR - 3
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 -
" Charles D'anjou , dernier Comte de Provence, avait succédé au Roi René, son oncle, le 10 Juillet 1480, & Palamède De Forbin, qui fut son principal Conseiller & chambellan, avait, dès auparavant, incliné la noblesse de Provence vers la France, ménagea un parti considérable au Roi Louis XI, s'employa avec un tel succès auprès de Charles d'Anjou, qu'il le porta enfin à instituer Louis XI, les Rois de France, ses successeurs, pour héritiers universels de ses Etats. " (Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire et la chronologie des familles nobles de France ... M. de La Chenaye-Desbois - Tome VI - seconde édition - 1773 - Chez Antoine Boudet - Libraire et imprimeur du Roi - Prix 18 Livres - broché - avec approbation et privilège du Roi).

Château Forbin à Solliès-Ville

Palamède de Forbin, seigneur de Solliès, chancelier du roi René, conseiller de Charles III, inspira le testament royal qui réunit la Provence à la France en 1481 et par Louis XI fut institué Vice-Roi de Provence.

chateau forbin sollies ville
" Le 16 septembre 1468 à Angers, Jean de Beauvau vend pour 13000 florins la seigneurie de Solliès à Palamède Forbin, second président de la cour des comptes d’Aix. Les Forbin régneront sur Solliès jusqu’en 1743. " (extrait du site internet de la commune de Solliès-Ville). Sur les différentes plaques on peut lire :
  • Notice historique : le 20 avril 1469, dans l'après-midi en présence de la population assemblée devant le grand portail, Palamède de Forbin, seigneur de Solliès, jura sur les Saintes Evangiles, qu'il touchait de la main droite de garder et de maintenir les privilèges, statuts, et liberté de la communauté.
  • Palamède de Forbin, seigneur de Solliès, chancelier du roi René, conseiller de Charles III, inspira le testament royal qui réunit la Provence à la France en 1481 ;
  • et par Louis XI fut institué Vice-Roi de Provence.

  • " Cette effigie  dressée sur les ruines du château des Forbin fut inaugurée le 7 août 1920 par des fêtes solennelles commémorant la réunion de la Provence à la France. Offert par M. Jean Aicard de l'Académie française, maire de Solliès-Ville. "


    Le château Sainte Suzane à Vins sur Caramy
    chateau vins sur carami
    A Vins sur Caramy, le "castrum Vicinis" ou "château de Sainte-Suzanne" domine la vallée du Caramy. Même histoire, cité dans un document de 1060 il sera déserté à partir du milieu de XV s.


    chateau vins sur carami chateau vins sur carami
    Remarquez l'aménagement de pigeonniers.
    chateau vins sur carami
    Une des plus belles cartes postales du Var. Ce magnifique pont de pierres enjambe le Caramy depuis 1862, il avait alors remplacé un vieux pont en bois effondré, usé par le temps et les crues de la rivière.

    Toujours à Vins sur Carami, le "jeune" château fut construit au début du 16ème siècle par la famille Garde. Il marque la transition entre l'époque des forteresses médiévales et la Renaissance. L'histoire ne l'épargne pas, abandonné, visité, pillé, certains de ses murs et sa toiture seront déconstruits pour être réutilisés ailleurs. Il ne restait qu'un squelette au début des années 50 avant sa réhabilitation entreprise à partir des années 60. En 1965, le château sera inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.
    chateau vins sur carami

    Roquefort la Bédoule
    roquefort la bedoule chateau vieux roquefort
    Le "Vieux Roquefort". Au Moyen Âge, l'ancien village occupe un éperon rocheux fortifié autour d'une chapelle qui domine l'actuelle commune de Roquefort la Bédoule. Suivant le même schéma historique que ses voisines provençales, le site sera déserté à partir du XVIIe siècle au profit de la plaine.
    chateau julhans notre dame pieds noirsroquefor la bedoule
    Le château de Julhans et la chapelle Notre Dame des Pieds-Noirs à Roquefort la Bédoule. La première fortification remonte au XIème siècle mais le château doit son allure actuelle à Esprit de Garnier qui le modifia en 1639. Son histoire croise elle aussi la route des comtes de Marseille qui se sont installés à Julhans au début du XIème siècle puis le château traverse les siècles au gré des alliances et des mariages, propriété de l'église de Marseille, des familles Sarde, de Baux, de Condolle, Garnier, Clary ...


    Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 -

    Retour haut de page - Retour page d'accueil

    Un renseignement, un commentaire ...
    Saisir un prénom ou un pseudo :
    Votre Email (facultatif) :

    Commentaires :



    Retour page d'accueil