Chemin privé !
FORTIFICATIONS DE LA RADE DE TOULON
Grand port militaire, Toulon est protégé par une multitude de fortifications et d'ouvrages à vocation militaire.
Six-Fours les Plages : le fort, la batterie du Cap Nègre, la batterie du cap Vieux, le poste de direction de tir de Montjoie ;
La Seyne sur Mer : la batterie de Peyras ;
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 -

batterie peyras fort de six fours
Batterie de Peyras à La Seyne sur Mer et Fort de Six Fours les Plage.

Le Fort de Six-Fours les Plages.
fort de six fours les plages
Le Fort de Six-Fours a été construit à la fin du 19e siècle : après la défaite de 1870, la Marine décide d'acquérir le vieux village fortifié de Six-Fours. Elle exproprie les derniers habitants, rase les maisons, l’église Sainte-Marie de Cortine ainsi que le château. Le fort est aujourd'hui encore occupé par la Marine Nationale. A sa droite la collégiale.

La batterie du Cap Nègre à Six Fours les Plages
batterie cap negre six fours les plages
La batterie du Cap Nègre de Six Fours les Plages est située à l'extrèmité ouest du Parc de la Méditerranée. Edifiée en 1846 et entourée d'un pont-levis et dormant, cette batterie est composée d'une plate-forme crénelée, équipée de quatre pièces de canons, surmontant deux niveaux voutés et une citerne. Le premier niveau contenait le magasin à poudre, le magasin aux vivres, le magasin d'artillerie et la citerne. L'étage pouvait accueillir 60 hommes et deux pièces de canons pour défendre la porte.
batterie cap negre six fours les plages batterie cap negre six fours les plages
La batterie protégeait la baie de Saint Nazaire devant le Brusc et Sanary. Même si elle n'a pas connue de hauts faits de guerre, elle est le témoin de méthodes d'observation et de défense cotières au XVIIIème et XIXème siècle.
Entièrement restaurée en 1999, la batterie abrite un centre d'interprétation historique consacré à l'activité maritime locale et au passé militaire de cette ancienne fortification.

La batterie de Peyras à La Seyne sur Mer.

A l'est du massif du Cap Sicié, surplombant la corniche varoise depuis la fin du XIXème siècle, la batterie de Peyras offre un témoignage de l'évolution des batteries cotières jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale. C'est le seul exemple de batterie encore armée des ses canons en parfait état de conservation.

L'armement d'origine (1879) comprenait 3 pièces de 24cm - 8 pièces de 19cm - 2 pièces de 30 livres (164mm - voir infra). En 1912 l'armement est modifié et comporte : 4 pièces de 240 mm à tir rapide - 6 pièces de 95mm. A cette occasion l'aile droite reçoit des cuirassement en béton et son terre-plein d'artillerie est remanié. Ce matériel sera transféré sur le front nord-est durant la première guerre mondiale.
batterie de peyras
La batterie fait partie du vaste ensemble de défense côtière "Séré de Rivière". Elle protégeait alors le port militaire de Toulon en croisant ses tirs avec ceux de la batterie de Saint-Elme à Saint Mandrier située plus à l'est.
batterie de peyras
Son système défensif allie fossés, mur de fusillade, caserne casematée à l'épreuve de l'artillerie, une cuirasse en béton de trois mètres d'épaisseur ... En 1880, la place forte était armée par 29 canonniers et 68 auxiliaires.

Ci-dessus l'aile gauche, longue de 150m. a conservé un aspect proche de celui d'origine. Les, pièces d'artillerie était disposées sur des plateformes séparées par les magasins-abris en maçonnerie qui subsistent.

batterie de peyras
Pendant la seconde Guerre Mondiale, les troupes allemandes de la 7eme batterie du 355 RAD Gem.Flak-Abteilung appartenant à la V Flak Brigade, y installent une batterie de 6 canons de 88 mm Flak (DCA). Elles se rendront aux troupes françaises de l'Armée d'Afrique le 25 aôut 1944 après avoir saboté leurs matériels.
Le 1er juin 1957, la batterie est retirée du service opérationnel, elle servira alors de base au commando de Trepel jusqu'en 1967.
batterie de peyras
La Marine Nationale y avait installé une école d'artillerie de défense anti-aérienne (DCA) dont il subsiste encore aujourd'hui 4 canons. Ces derniers provenaient de la région de Lorient, canons de Marine allemands de 105 mm Flak, modèle 3KC 32, sous coupole blindée. Le poids du tube est de 1706 kg. La tourelle pèse 14 690 kg ; son intérieur, photo de gauche ci-dessous.
batterie de peyras batterie de Peyras La Seyne sur Mer
Le pointage en site se fait manuellement. La rotation en azimut est motorisée, débréyable manuellement. La portée maximale de tir est de 15 350 m. Il sont guidés par un télémètre optique de 6.52m de long toujours complet (photo de droite).
canon 30 livres canon de 24
A gauche, 2 canons de 30 livres (poids du projectile tiré - musée de l'artillerie de Draguignan). Issu du modèle utilisé dans la marine vers 1850, à âme lisse appelé canon de 30 de côte, mle 1840. Ce modèle a été cédé à diverses époques à l'artillerie de terre pour emploi dans les places ou sur les côtes, comme à la batterie de Peyras.

A droite, un canon de place en bronze de 24 fondu à Toulouse en 1836 (musée de l'artillerie de Draguignan).
vehicules seconde guerre fort de peyras
fort de Peyras
fort de Peyras
On ne présente plus la légendaire "JEEP", définition d'un véhicule idéal.
fort de Peyras
Un chard Ford M8, automitrailleuse 6 roues automotrices. 45 litres/h pour propulser les 7350 Kg de l'engin armé d'un canon de 37 mm et d'une mitrailleuse 12,7mm. Extrait de WIKIPEDIA : Le "M8 Light Armored Car" fut produit par la "Ford Motor Company" et utilisé par les alliés au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fut encore aperçu au combat jusqu’en 2006 dans les armées des pays en voie de développement. Les Britanniques le surnommèrent "Greyhound"(lévrier).
fort de Peyras
Deux Dodge, à gauche le modèle WC56 et à droite un WC62.
fort de Peyras fort de Peyras
Un AMX13-Ambulance (presque neuf !) côtoie un char américain Stuart : le Light Tank M3 est un char léger produit par les États-Unis au cours de la Seconde Guerre mondiale, outre les armées américaines, il fut utilisé par les forces britanniques et du Commonwealth. Son surnom de "General Stuart" ou simplement "Stuart" lui a été donné par les Britanniques en hommage au général J.E.B. Stuart, officer général qui s'illustrat pendant la guerre de Sécession. Certaines troupes utilisaient le terme non-officiel de "Honey" alors que les Américains lui préféraient la désignation officielle "Light Tank M3" (source : Wikipedia).
foort de Peyras fort de Peyras peyras
fort de Peyras
Canon côtier de 95 mm Lahitolle. Il porte le nom de son concepteur, Henri Périer de Lahitolle, 1832-1879, lieutenant-colonel de l'armée française affecté à l'artillerie. Décliné en plusieurs modèles, il fut utilisé pour armer les forteresses et les places fortes du système Séré de Rivières - nous y sommes - mais aussi la Ligne Maginot.
Si j'ai bien compris, ce canon était installé sur la Presqu'île de Porquerolles jusqu'en 1997. Il aurait alors été démonté par la Marine Nationale en 1997 et offert à l'association de sauvegarde de Peyras.
batterie de Peyras
Canon antiaérien 40 mm Bofors en version tracté (à gauche) et embarqué sur les navires de la marine nationale (photo de droite, tourelle blanche à l'arrière-plan). Il fut conçu par l’armurier suédois Bofors au début des années 1930 et utilisé par différentes nations et sous différents modèles au cours de la Seconde Guerre Mondiale.

" Portée : en anti-aérien : 3 800 m par autodestruction de l'obus ; en anti-personnel : 3 000 m ; en anti-char : 1 000 m ; portée maximale supérieure à 7 000 m. Poids de l'obus anti-aérien 0,890 kg pour 68 g d'explosif. Le coup complet (douille, obus et charge propulsive) pèse 2,12 kg. " (source WIKIPEDIA).
batterie de Peyras
Une BMW-R71 version side-car. La moto était propulsée par un moteur bi-cylindres à plat de 750cm³ à soupapes latérales développant 22 CV à 4600 t/mn, 4 vitesses lui permettant d'atteindre une vitesse de 125 km/h et un réservoir de 14 litres pour une consommation de 4,5 l au 100 Km. Merci à BM (pas la société !) qui a corrigé une erreur d'identification.
Un autre side-car célèbre : le Zundapp KS 750 qui fut opérationnel dés décembre 1940. La moto fut produite à 18600 exemplaires pendant la seconde guerre mondiale et la société continuea à produire des motos jusqu'en 1984.
batterie de Peyras
batterie de Peyras batterie de Peyras
- A gauche, un Dodge WC54 modèle T214 - 3/4T, 4 roues motrices ambulance. PTC 3690 Kg, charge utile 680 Kg, 6 cylindres de 3,8L pour une puissance de 92 chevaux pour une vitesse maximale de 85 Km/h. Consommation : 29,5 L. Autonomie : 380 Km. Il pouvait transporter 4 malades couchés ou 6 assis.
- A droite, un GMC CCKW-353 - 2,5T - 1941 - 6 roues motrices camion baché à grand empattement. Poids à vide : 4560 kg - en charge : 9060 kg ; charge utile 4500 Kg. ; 6,48m de long ; 150 L de carburant alimentant 6 cylindres de 4,4 l. pour une puissance de 104 ch - 75 km/h et 385 km d'autonomie. Consommation : 38 l.
fortifications Janas cap Sicié
Le poste photoélectrique du Sicié ressemble étrangement à celui de l'Escampo Barriou à Giens (même si ce dernier était à bain d'huile). Il permettait d'éclairer la mer pour des tirs de nuit à partir de la batterie de Peyras. L’ensemble comprenait une usine électrique, des citernes, un logement de garnison (au centre), une petite construction ronde qui supportait un lanterneau. Comme le phare de l'Escampo Bariou à Giens un puits abritait le projecteur.

Le poste de direction de tir de Montjoie
fortifications janas cap sicie
Le poste de direction de tirs et de télémesure de la batterie d'artillerie du cap Cépet à Six Fours les Plages. De construction française, il date des années 1930, situé entre ND du Mai et La lèque au sommet de Montjoie, il dirigeiat les tris des batteries côtières entre Saint Mandrier et Six Fours. L'armée allemande l'aurait également utilisé pendant la dernière guerre, mais sans y installer de canons.
fortifications janas cap sicié

La batterie du cap Vieux
canons batterie cap vieux cap sicie
La batterie du Cap Vieux (également batterie de Notre-Dame) à Six Foux les Plages, massif de ND du Mai. Bonaparte y avait installé des canons après le siège de Toulon. En 1970, trois canons gravés "1793", "Liberté, égalité" et "Creusot" étaient encore présents dans les ruines jouxtant le muret d'enceinte. Deux sont aujourd'hui exposés au musée Balaguier, le troisième aurait disparu. Référence et passage incontournable par le site de Marcel Autran pour tout savoir sur La Seyne sur Mer et le massif du cap Sicié en particulier.
canons batterie cap vieux cap sicie musee balaguier
Le fort Balaguier à la Seyne sur Mer, à sa droite, les deux canons du cap Siciè.
canons batterie cap vieux cap sicie musee balaguier
" Canons de marine modèle 1786. Ces canons faisaient partie d'une batterie installée au Cap Sicié par Bonaparte au moment du siège de Toulon en 1793. En jui 1973 la Marine les a fait enlever par hélicoptère et transporter ici. "
canons batterie cap vieux cap sicie balaguier
Deux des trois canons du Cap Sicié sont donc installés dans le musée du fort Balaguier, quant au troisième ? ...

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 -

Retour haut de page - Retour page d'accueil

Un renseignement, un commentaire ...
Saisir un prénom ou un pseudo :
Votre Email (facultatif) :

Commentaires :



Retour d'accueil

RANDOJP